Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Perl est-il un langage de programmation mourant ?
Le langage pourrait s'éteindre d'ici 2023 selon une étude

Le , par Bill Fassinou

36PARTAGES

12  0 
La technologie évolue très rapidement et avec elle, la demande en fonctionnalités et paradigmes pour les langages de programmation change constamment. Ainsi, à mesure qu’elle évolue, elle voit apparaître d’autres langages de programmation et d’autres qui disparaissent. Fin juillet, un sondage sur Developpez.com a placé Objective-C et Perl comme les deux langages les plus susceptibles de disparaître dans les prochaines années. Cette semaine, The HTF Guy a aussi expliqué que le langage Perl mourait très rapidement et pourrait s’éteindre totalement d’ici 2023.

Il existe de nombreux critères qui témoignent de la pérennité des langages de programmation. Toutefois, trois principaux critères suffisent pour assurer la survie d’un langage de programmation : sa communauté et sa popularité, la richesse de son environnement (frameworks et librairies) et finalement sa facilité d’apprentissage (qu’il soit de bas niveau ou de haut niveau). De nombreux langages sont en déclin. L’on estime que le Cobol et le Fortran sont en déclin depuis longtemps. D'autres langages tels que Perl, C, Objective-C ont été cités plus récemment.

Qu’est-ce que Perl ? Perl est un langage de programmation créé par le programmeur Larry Wall en 1987 pour traiter facilement les informations de type textuel. Perl est un langage interprété, s'inspirant des structures de contrôle et d'impression du langage de programmation C, mais aussi de langages de scripts comme Shell. Il est multiplateforme et utilisé pour l'écriture de scripts CGI et le traitement de fichiers de log. Il permet aussi d'ajouter des « in-process » dans un serveur Web Apache, grâce à l'extension mod_perl, à l'instar de PHP ou des servlets Java.

Avec les progrès réalisés, de nouveaux langages font leur apparition sur les marchés et les anciens s'éteignent. En effet, aucun des langages précités n'est mort, mais ils sont considérés comme “mourants” (comme en déclin) depuis un certain temps. En juillet dernier, c’est Dice, un cabinet basé à New York qui présente les tendances en matière d’emploi dans les nouvelles technologies, qui a essayé d’établir une liste des cinq langages qui ne serviront probablement plus dans un proche avenir. Dice a établi sa liste en se basant sur les indices TIOBE et RedMonk et d’autres sources.

Dans sa liste, il y a Perl, Haskell, Ruby, Objective-C et finalement R. « Si votre carrière est basée sur l’un des langages ci-dessus, nous vous suggérons de diversifier vos compétences à un moment donné », avait recommandé le cabinet. Cette fois, c’est un autre site Web, The HFT Guy, basé à Londres qui en parle. Il parle spécifiquement du langage Perl qu’il voit disparaître à l’horizon 2023. The HFT Guy base ses affirmations sur des informations qu’il a extraites de Google Trends, montrant la popularité des langages les uns par rapport aux autres.


D’après The HFT Guy, Perl était plutôt populaire il y a 2 décennies de cela, au même niveau que le C++. Il a avancé que le langage Perl était assez populaire pour être considéré comme l'un des principaux langages de programmation de l'époque. Néanmoins, Perl est en déclin depuis un certain temps. Selon The HFT Guy, Perl n’a plus aujourd’hui de part de marché. De plus, les anciens projets comportant toujours du code Perl chercheraient le moyen de pratiquer une ingénierie inverse pour mettre hors service les quelques scripts Perl qu’ils contiennent.

« Je pense qu'il est juste de dire que Perl peut être considéré comme un langage de programmation mort. Ce n'est certainement pas quelque chose à utiliser pour de nouveaux projets », a affirmé The HFT Guy. Ensuite, sur un autre graphique, où il compare les courbes de régression des langages Cobol, Delphi et Perl, il a expliqué que le langage de programmation Perl pourrait bien disparaître d'ici 2023, quelques mois après Delphi. Par contre, il a expliqué que le Cobol, qui selon lui est un langage stable et fiable, survivrait encore quelques années, jusqu'en 2030.

The HFT Guy a expliqué que, bien que les langues ne s'éteignent pas, il arrive quand même un moment où il ne reste plus grand-chose d’un langage. Autrement dit, il arrive un moment où les développeurs du langage commencent à manquer, il y a moins de développeurs, jusqu'à un stade où il ne reste vraiment plus grand-chose. En général, il ne reste plus que ceux qui développent ou vendent le langage/les outils. D’après The HFT Guy, ce sont eux qui sont parmi les derniers à en avoir connaissance, ainsi que quelques curieux googlers.


« Tous les logiciels non maintenus se décomposent, à cause de l'évolution du matériel et des logiciels, jusqu'à ce qu'ils cessent soudainement de fonctionner et qu'ils soient irréparables. Par exemple, l'exécutable [de Perl] ne fonctionne pas sous les dernières versions de Windows ou Ubuntu pour quelque raison que ce soit. Le compilateur ne fonctionne plus non plus », a écrit The HFT Guy. D’après ce dernier, le cycle de vie d'un logiciel est associé au cycle de vie de la plateforme sur laquelle il a été développé et fonctionne. Il existe donc un risque élevé associé à des plateformes peu utilisées.

Par ailleurs, The HFT Guy a aussi précisé que Perl et Python ont toujours été préinstallés sur Linux et d’autres systèmes d’exploitation. Toutefois, les temps ont changé et ils sont tous les deux activement en train d'être retirés des principaux systèmes d'exploitation. Ce qui ne joue pas en faveur de la pérennité de Perl. Apple a annoncé officiellement que tous les interpréteurs sont obsolètes (Perl, Python, Ruby) et ne seront pas disponibles dans les nouvelles versions de macOS. Selon le cabinet, ce n'est qu'une question de temps avant que d'autres distributions suivent.

Selon d’autres sources, Perl était autrefois un langage de programmation Web de premier plan, pragmatique et utile. Mais en même temps, il a également acquis une mauvaise réputation d'être un langage en écriture seule (write-only). D’après eux, les développeurs pensaient que le langage était efficace et portable, mais il était accompagné de complications. Peu de développeurs l'ont qualifié de langage « fragmenté », car il semblait que les créateurs avaient accumulé les fonctionnalités les unes après les autres sans penser à la manière dont elles seraient synchronisées.

Ainsi, les membres de la communauté Perl auraient reconnu que quelque chose n'allait pas et ont improvisé en créant Perl 6. Mais certains estiment que là encore, c'est aussi une longue et triste histoire qui ne prend jamais vie. Pour conclure, ils ont déclaré que le langage Perl a eu son heure de gloire, et c'est aussi le bon moment pour l'abandonner et embrasser les nouveaux langages populaires. Des développeurs utilisent encore ces langages pour programmer. Devront-ils passer aux nouveaux langages comme le recommandent certains ?

Cela dit, si de nombreuses personnes prévoient la mort du langage Perl, ce dernier continue toujours à recevoir des mises à jour. Deux de ses dernières versions sont les versions 5.30.0 et 5.31.3 qui remontent respectivement à mai et août 2019. Perl est-il vraiment en train de mourir ? En juillet dernier, même si Dice l’avait classé parmi les langages qui sont en voie de disparition, le cabinet a noté qu’il faudra encore beaucoup de temps pour que Perl s’écroule complètement, compte tenu du nombre important de sites Web hérités qui contiennent encore son code.

Par contre, Dice a rapporté que la communauté du langage ne grandit plus et son utilisation diminue de plus en plus. De plus, étant donné sa chute dans les indices RedMonk et TIOBE, il s'agit d'un langage en déclin. D’après The HFT Guy la prochaine étape logique est que Perl s'en aille. « La seule question est quand ? », a déclaré The HFT Guy. Toutefois, certains réfutent cette affirmation. Selon eux, Perl ne mourra pas comme beaucoup le pensent, il sera là longtemps après la disparition du Cobol et d’autres langages comme Haskell.

« Bien que la tendance ne montre pas une perspective positive que Perl soit en croissance, “mourir” n'est peut-être pas le terme qui décrit le mieux son statut. Rappelez-vous que Ruby a également été spéculé pour atteindre sa fin il y a quelques années, ce qui, de toute évidence, n'est pas vrai », ont-ils donné comme justificatif.

Source : The HFT Guy

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions de The HTF Guy ? Êtes-vous d'avis ou pas ? Pourquoi ?
Selon vous, Perl va-t-il vraiment disparaître dans les années à venir ?

Voir aussi

Sondage : quels sont les langages de programmation qui vont probablement disparaître dans les prochaines années ?

Python est sacré langage de programmation de l'année 2018 par l'index TIOBE. Deviendra-t-il le langage le plus utilisé des programmeurs ?

Meilleurs langages en 2018 selon l'IEEE : Python conforte sa place de leader grâce à son ascension dans le machine learning et l'embarqué

macOS : les langages de script tels que Python, Perl et Ruby ne seront plus préinstallés à partir de macOS Catalina pour plus de sécurité, dit Apple

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de vanquish
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 8:52
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Le langage pourrait s’éteindre d’ici 2023, selon une étude
Le 23 septembre pour être précis. Au alentour de 14h.
16  0 
Avatar de pboulanger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 9:04
Perl est surtout un langage à la syntaxe complexe qui peut rapidement devenir illisible: compliquant toute maintenance... :-(

Les ingénieurs systèmes qui en faisaient un usage important ont commencés à migrer vers Python : plus simple à apprendre et plus facile à maintenir...
9  1 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/10/2019 à 13:50
Le langage Perl pourrait s'éteindre d'ici 2023 selon une étude ? Un gars qui ne connaît rien à Perl fait un article foireux sur son blog avec quelques graphiques piqués sur Google Trends et ça devient « une étude » ? De qui se moque-t-on ? Pour rappel Google Trends c'est juste un outil qui vous indique le nombre de fois qu'un terme a été recherché sur le moteur de recherche de Google. Ça c'est de l'étude de qualité !

Le gars donne un exemple de CGI en Perl datant d'il y a vingt ans, super l'étude ! Comme si on 2019 on écrivait encore des CGI en Perl alors que même le site Perl.com vous explique pourquoi ne pas utiliser les CGI.

Conclusion de l'étude : puisque que Perl n'est plus recherché sur Google, Perl est mort. Il faudra dire aux 453 contributeurs du langage Perl que leur langage est mort et qu'il arrête de sortir 14 versions de Perl par an. Il faudra dire aux développeurs de Proxmox VE que Perl est mort alors qu'ils passent sur un autre langage plus recherché sur Google Trend ! Finalement pour choisir son langage pour un projet, regardez sur Google Trend.

Faudra aussi dire à toutes les distributions Linux de retirer Perl des paquets de base et de réécrire tous les outils dans un autre langage avant 2023. Le gars croit dans son ignorance que Perl et Python sont inclus aux distributions Linux pour respecter les spécifications POSIX. On voit tout de suite le niveau de « l'étude ».

Pire que ça, puisque Apple va retirer Perl, Ruby et Python de macOS alors c'est un signe que Perl est mort ! Quel est le rapport alors que Python est un langage très populaire enseigné dans les lycées de France ?

Le gars affirme aussi que Red Hat a annoncé que Python en serait plus proposé par défaut dans la RHEL 8, donc se serait un signe de la mort de Perl. On nage dans le grand n'importe quoi, quel est le rapport avec Perl ? Le gars écrit vraiment n'importe quoi, Python 3.6 est bien installé par défaut sous RHEL 8, mais Python 2.7 doit être installé si besoin.

Vivement 2023 qu'on puisse poster des commentaires sur son blog pour le vanner ce clown.
6  0 
Avatar de steel-finger
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 6:18
@matthius : Tu n'a jamais toucher au langage Perl pour dire une telle absurdité
7  2 
Avatar de Markand
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 8:58
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
je crois qu'en effet perl mais aussi ruby sont voué a disparaitre. Python vas les remplacer.
Pas vraiment, Ruby est particulièrement un très bon compétiteur et a une palanquée de modules excellents (RoR, Sinatra pour ne citer qu'eux). Et pour avoir appris les deux Ruby est largement supérieur sur beaucoup de points, la différence c'est qu'il est légèrement plus compliqué que Python. Sans doute ce qui a donné un peu plus de popularité à ce dernier.
5  0 
Avatar de GLDavid
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 7:27
Bonjour

Topic redondant mais on ne peut que constater les dégats irrémédiables du retard de Perl 6.
J'avais déjà commenté cela à ce lien.
Les retards de Perl 6 n'ont fait qu'encourager Python.

@++
4  0 
Avatar de bizulk
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 9:54
J'ai connu une personne qui avait une expérience et qui en a donné la description suivant : le PERL c'est du one shot, tu écris ton code ça marche et c'est illisible par la suite.
Python est probablement beaucoup plus versatile comme outil.
5  1 
Avatar de FlaviusPERL
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 17:26
Perl est-il un langage de programmation mourant ?

En déclin certes.
Mais le déclin n'amène pas systématiquement à la mort... et heureusement...

Perl va-t-il disparaître en 2023 ?

Bien sûr que non.
Quand on sera en 2023, Perl sera toujours là et ceux qui ont pondu cette "étude" ne s'en souviendrons plus.
Ils écrirons sûrement une autre "étude" du style "JAVA va disparaître en 2025"
4  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 12:01
Citation Envoyé par pboulanger Voir le message
Perl est surtout un langage à la syntaxe complexe qui peut rapidement devenir illisible: compliquant toute maintenance... :-(

Les ingénieurs systèmes qui en faisaient un usage important ont commencés à migrer vers Python : plus simple à apprendre et plus facile à maintenir...
C'est vrai que la syntaxe de Perl n'aide pas toujours... Mais on peut en dire autant d'autres langages, par exemple on peut produire des horreurs qui marchent en C++ (pour ne citer que lui) mais sont tout simplement illisibles c'est pas pour ça que le C++ va disparaitre demain...
2  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/10/2019 à 18:47
Ça parle beaucoup de Python ici mais j'ai envie de rajouter PHP pour le côté Web.

Perl ne va pas disparaître rapidement. Le mot est fort. Mais son destin à court ou moyen terme est de devenir un langage de niche, un langage confidentiel. Il y aura encore du Perl dans 10 ou 20 ans, mais pas forcément dans 50 ou 100 ans contrairement au C, au C++ ou au Java.

Citation Envoyé par GLDavid Voir le message
Bonjour

Topic redondant mais on ne peut que constater les dégats irrémédiables du retard de Perl 6.
J'avais déjà commenté cela à ce lien.
Les retards de Perl 6 n'ont fait qu'encourager Python.

@++
C'est ça. Perl a échoué avec Perl 6 là où Python et PHP auront réussi avec Python 3 et PHP 7 (qui a bien su se relever de ses mésaventures autour de PHP 6).

Citation Envoyé par defZero Voir le message
Après comme toujours et de façon paradoxale en Informatique, ce n'est pas systématiquement le meilleur choix technologique qui l'emporte.
Pour vous en convaincre, il suffit de jeter un coup d’œil à l'histoire des différents langages ayant existé pour constater que l'aspect technique est rarement garanti de succès à lui seule.
Pour déterminé la "mort" ou l'adoption massive d'un langage j’aurai plutôt tendance à impliquer l'affect des utilisateurs (les développeurs), plus que tout autre chose.
Les outils aussi rentrent en ligne de compte. Ils facilitent l'adaptation des langages dans les processus de développement, et donc leur adoption et leur popularité. Ce n'est pas pour rien que PIP a fait son apparition dans l'écosystème Python ou que Rust s'embarrasse de Cargo. De nos jours un langage c'est bien plus que de la syntaxe bien foutue ou un compilateur. Idem aussi avec qmake pour Qt, qui va tirer sa révérence au profit de Cmake.
2  0