IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Fondation Perl, divisée quant à l'application d'un Code de Conduite,
Voit au moins quatre membres éminents de sa communauté démissionner de leurs postes

Le , par Stéphane le calme

30PARTAGES

15  0 
La Fondation Perl est dans le tumulte en raison de différends concernant son code de conduite (inexistant), son application (incohérente) des normes communautaires et son incapacité à se mettre d'accord sur ce qui constitue une toxicité ou une réponse appropriée à celle-ci.

Au moins quatre membres éminents de la communauté Perl ont récemment démissionné de leur poste à la Fondation Perl, et un autre s'est complètement retiré du travail sur Perl :
  • Samantha McVey, présidente de l'Équipe des affaires communautaires (CAT - Community Affairs Team).
  • Curtis Poe, membre du conseil d'administration de la Fondation Perl (auteur de Beginning Perl et Perl Hacks).
  • Elizabeth Mattijsen, membre du comité des subventions de la Fondation Perl.
  • Sebastian Riedel, développeur Perl et ingénieur SUSE.
  • Sawyer X, membre du conseil de direction de Perl, développeur clé de Perl Core qui est devenu « pumpking » (responsable élu du langage Perl) en 2016 lorsqu'il a repris cette fonction de Ricardo Signes.

Sawyer X (a démissionné le 12 avril)

Sawyer X, qui est devenu «*pumpking*» en 2016, a expliqué la raison de sa démission dans un billet sur une liste de discussion Perl.

« Hier, j'avais osé dire que les gens de Core reconnaissent qu'il y a des défauts dans le langage (ndlr. l'auteur parle de "cruft", qui désigne un code ou un logiciel mal conçu, inutilement compliqué ou indésirable), et que nous souhaitons pouvoir les supprimer, et que supprimer des défauts peut faciliter notre travail, que nous arrivions à les supprimer ou non. Ceci est basé sur de multiples conversations que nous avons eues en personne lors de Core Summits (et d'autres conférences) sur la complexité de certains travaux en raison de problèmes et d'anomalies historiques, ainsi que des cas extrêmes qui nous ont accaparés au fil des ans. Ma déclaration doit être considérée comme "correcte et pas amusante à admettre" ou plus probablement "correcte dans certains contextes mais pas dans d’autres". Au lieu de cela, c'était encore une autre occasion pour certaines personnes de cette communauté de me frapper.

« Après avoir dit cela, j'ai immédiatement reçu des messages hostiles - comment oserais-je suggérer que nous reconnaissions qu'il y a des défauts (et que nous serions heureux s'il n'y en avait pas). Après tout, il y a des e-mails de quelques développeurs Core (qui figurent sur cette liste) qui disent le contraire. De toute évidence, je dois être obligé de répondre en détail. De toute évidence, ma déclaration était si offensante pour certains qu'ils se sont sentis obligés de me pousser dans un coin jusqu'à ce que je désactive enfin mon compte de réseau social.

« Ceci n'est qu'un exemple dans une chaîne d'intimidation et d'hostilité continue que j'ai reçue ces dernières années, en particulier l'année dernière, de la part des membres de la communauté Perl. Cela m'a causé une détresse émotionnelle importante au fil du temps et je ne peux tout simplement plus le supporter - pas mentalement et certainement pas émotionnellement. Aucune de ces personnes au fil des ans ou ces derniers temps ne s'est excusée ou n'a montré de remords, ni n'a tenu compte de mes supplications ainsi que celles d'autres personnes les invitant à cesser ce "discours" destructeur qu'ils se sentent tellement en droit d'infliger à moi et aux autres. C'est aussi pourquoi j'évite le p5p depuis un certain temps maintenant - ces personnes et leur comportement ont réussi à en sortir.

« En raison du comportement abusif continu des membres éminents de la communauté Perl et à peu près n'importe qui d'autre qui se sent également en droit de me harceler (et malheureusement, d'autres développeurs Core), je me retire du Conseil de pilotage, de la liste de sécurité Perl et du Noyau Perl. J'ai également informé TPF que je me retirais du comité des subventions de TPF (The Perl Foundation), je cesse d'être gestionnaire de subventions ainsi que tout autre poste que j'occupe. Je ne prendrai pas la parole à la prochaine conférence Perl ni n'y assisterai ».

« N'oubliez pas que ce n'est pas parce que l'un détient un rôle public que l'autre peut le rabaisser, le harceler, lui faire honte publiquement ou l'intimider. Et le fait que vous ne le voyez pas comme de l'intimidation - et les intimidateurs le voient rarement de cette façon - ne signifie pas que ce n'est pas de l'intimidation. Je sais que les personnes auxquelles je fais référence liront également ce message. Vous avez gagné. J'abandonne ».

« La Fondation Perl publiera une réponse plus complète en temps voulu une fois que nous aurons mieux compris la situation qui a conduit à la récente annonce de Sawyer », a déclaré l'organisation. « Cependant, je peux dire que nous sommes attristés d'apprendre la déclaration de démission de Sawyer ».

Dans le fil conducteur, le développeur Matthew Trout déclare avec dédain : « les personnes qui font réellement le travail sur le noyau perl ne semblent pas trouver le problème de 'cruft' ». Après quelques va-et-vient sur qui compte ou ne compte pas comme un mainteneur de Perl qui pourrait s'opposer à cruft, Sawyer déclare : « Je n'ai aucun intérêt à discuter de quoi que ce soit avec vous, Matt.


Pour une personne qui n'a pas de contexte, l'échange peut sembler assez cordial et le raisonnablement poli. Seul le refus de Sawyer de poursuivre la discussion avec Trout laisse imaginer la véritable détresse qui se cache derrière – ce qui pourrait avoir quelque chose à voir avec les raisons pour lesquelles Trout a été définitivement banni des événements Perl une semaine plus tard.

Le bannissement de Trout était due en partie au comportement de la conférence de 2019 que son collègue développeur Aaron Crane a décrit de manière insaisissable comme un « comportement continu », non propre à Trout, qui met les autres membres de la communauté mal à l'aise. Le conseil d'administration a ensuite examiné les actions du CAT, supprimé ses rapports de «*transparence*» et modifié la sanction de Trout en un bannissement.

Trout, pour sa part, a déclaré plus tard qu'il était désolé d'avoir blessé Sawyer et qu'il avait accepté le bannissement d'un an comme étant « la meilleure chose pour les amis et la communauté [de Trout] ».

Sebastian Riedel (démissionnaire le 25 juin)

En mars de cette année, Patrick Spek, un ancien membre du conseil de direction de Perl 6 (Raku), s'est engagé envers .config/git/config avec un message disant «*Trouve du travail » suivi du mot en "n".


Sebastian Riedel a déposé une plainte auprès du conseil d'administration de The Perl Foundation : « Je suis très déçu de la Perl Foundation aujourd'hui. Ma plainte officielle concernant les messages de commit racistes et les téléchargements CPAN a été rejetée par un membre du conseil d'administration. Par conséquent, j'ai décidé de démissionner et de cesser toute association avec TPF à l'avenir ».


La plainte de Riedel au conseil d'administration souligne qu'il ne s'agit pas du premier rodéo raciste de Spek. CPAN propose toujours des téléchargements contenant une archive tar de l'ère 2017 de Spek avec un dossier nommé "perl6-n[word]". Nous avons téléchargé le fichier lié et pouvons vérifier qu'il est toujours disponible sur CPAN et qu'il contient en fait ce dossier.

Pour aggraver les choses, Riedel a allégué que McVey – qui dirigeait le CAT et était donc responsable de la réponse aux incidents en question – avait une relation amoureuse avec Spek à l'époque.

Riedel a précisé que sa frustration concernait spécifiquement TPF, en tweetant « la communauté Perl au sens large n'a absolument aucune influence sur la Fondation Perl. La Fondation est régie par le copinage et il n'y a rien qu'un développeur Perl lambda puisse faire à ce sujet ».

Samantha McVey (a démissionné le 7 août)

Au moment de sa démission, Samantha McVey présidait l'équipe d'action communautaire (CAT) de TPF. McVey a évoqué comme motif principal l'échec du conseil d'administration de TPF à adopter une charte et un code de conduite, ainsi que la décision du conseil d'administration de révoquer unilatéralement (et de supprimer) tous les rapports de transparence CAT publiés en 2021.

« La suppression des rapports de transparence du CAT envoie le message que le conseil d'administration n'est pas disposé à soutenir le CAT et ne donne pas la priorité à la sécurité de la communauté », a déclaré McVey. Elle a ajouté qu'elle n'était pas impliquée dans la décision du Conseil de retirer les rapports et que si elle ne démissionnait pas, cela aurait fait croire qu'elle soutient les actions du Conseil.

Bien que, dans son message évoquant sa démission, McVey a principalement cité sa perception de l'incapacité du conseil à diriger et le manque de transparence, elle semble immergée dans la frustration générale qui gagne la communauté Perl et qui a conduit d'autres à démissionner.

La position de McVey dans les luttes de Perl est compliquée par les allégations de Riedel selon lesquelles elle aurait eu une relation amoureuse avec Spek (qui a des antécédents de langage et de comportements indéniablement racistes) et qu'elle était indifférente aux informations faisant état de l'utilisation par Spek du mot en n dans les messages et les commits de code. Nous pouvons supposer que c'est une conduite qui violerait de manière flagrante le code de conduite que McVey a soumis au conseil en premier lieu.

Elizabeth Mattijsen (a démissionné le 7 août)

Elizabeth Mattijsen, membre du comité des subventions du TPF, a démissionné le même jour que le membre du conseil d'administration, Samantha McVey, citant la décision du conseil d'administration du TPF de suspendre le CAT et de retirer ses anciens rapports comme étant « la goutte d'eau qui fait déborder le vase ».

Mattijsen a déclaré qu'elle envisageait déjà de démissionner avant la suspension du CAT, car le conseil d'administration n'a pas confirmé le financement des demandes de subvention déjà approuvées. « TPF n'a jamais rien publié sur leur situation financière », a déclaré Mattijsen à un internaute sur Twitter. Elle a ajouté que « le président du comité des subventions a reçu l'ordre d'attendre le retour du trésorier de vacances, pour savoir si les subventions devaient être financées. Ce que j'ai trouvé TRÈS étrange ».

Plus tard, Mattijsen a fait un commentaire sur Reddit r/Perl accusant McVey d'être au centre d'une cabale obscure comme « un exemple du genre de toxicité qui m'a fait quitter la communauté Perl ».

Curtis Poe (a démissionné le 9 août)

Sur Github, Poe indique que sa démission du conseil d'administration de TPF est un « épuisement professionnel » : « J'ai arrêté de lire le procès-verbal de la réunion. Et c'est à ce moment-là que j'ai réalisé que j'étais épuisé. Peut-être était-ce autre chose. Je m'en fichais ».

Poe cite diverses controverses sur l'équipe des affaires communautaires - ses actions et son absence, les réactions de la communauté à cela, la réponse du CAT à celles-ci, etc. - comme la clé de sa décision finale, bien qu'il soit réticent à donner plus d'explications concrètes.

« Si vous ne comprenez pas ce qui suit, considérez-vous chanceux. Je n'ai aucune envie d'expliquer ce gâchis », écrit Poe. Bien que Poe refuse d'entrer dans les détails, il semble faire référence au conflit alors en cours entre Sawyer X et le développeur Matt Trout, qui a finalement conduit à l'exode de Sawyer de Perl.

Sources : Sawyer X, Sebastian Riedel, Patrick Speck, Samantha McVey, Elizabeth Mattijsen (1, 2), Curtis Poe

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/08/2021 à 14:15
Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
C'est sûr que si ton patron (qui de surplus est en Caroline de Nord) et toi cessent de développer en langage Perl, alors oui le langage Perl est mort, vous étiez les deux seuls derniers développeurs Perl au monde !
Même pas! Mon dernier code Perl date d'au moins 10 ans ! Je t'accorde qu'après, il y avait de moins en moins d'opportunités de ressortir du Perl.
Après, je suis d'accord avec vous sur le fait que Perl n'est pas encore mort et qu'il vit encore.
Mais, n'assistons-nous pas à une "cobolisation" de Perl? A savoir de la maintenance de code Perl existant depuis des lustres (souvent du Perl 5.X) et que personne n'ose actualiser ou changer de peur de provoquer la fin des temps ?

@++
2  0 
Avatar de FatAgnus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/08/2021 à 11:35
Citation Envoyé par GLDavid Voir le message

Mon boss, américain de Caroline du Nord, était un ancien Perl Monk et lui-même ne garde que la she-bang line dans sa signature mais il convient que c'est mort pour Perl et il se tourne vers .net voir python, comme votre serviteur.
Non, c'est fini pour Perl, RIP
C'est sûr que si ton patron (qui de surplus est en Caroline de Nord) et toi cessent de développer en langage Perl, alors oui le langage Perl est mort, vous étiez les deux seuls derniers développeurs Perl au monde !

Plus sérieusement, cela fait plus de quinze ans qu'on annonce la mort de Perl, mais Perl semble toujours vivant. Je pense que pour certains développeurs si un langage n'est pas très populaire ou à la mode comme Python et JavaScript, le langage est mort. N'existe-il par un état entre un langage populaire et un langage mort ? Certes Perl n'est plus le langage populaire qu'il étant dans les années 2000, mais Perl reste un langage actif avec une ou deux versions sortant tous les ans. Tous les systèmes d'exploitation basés sur Debian, comme Ubuntu ou Linux Mint, ne peuvent fonctionner sans le langage Perl qui est un prérequis. En résumé vous ne pouvez installer Debian ou Ubuntu si l’interpréteur Perl n'est pas installé. Il existe des logiciels comme SpamAssassin ou Proxmox VE qui ont des parties écrites en Perl.

Perl ne retrouvera jamais sa popularité des années 2000, Python lui ait préféré depuis longtemps. Mais Perl semble toujours vivant en 2021, et restera en vie sûrement pendant de nombreuses années encore.
2  1 
Avatar de djibril
Responsable Perl et Outils https://www.developpez.com
Le 17/08/2021 à 14:06
Toutes ces news sont certes tristes pour l'évolution du langage mais cela ne m'empêchera pas de continuer à utiliser ce formidable langage qui me comble régulièrement.
Perl est tous les jours, tous les mois en fin de vie mais toujours présent. Moi je dis que Perl a encore une longue vie qui l'attend .
1  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/08/2021 à 16:14
Quelqu'un sait ce que 5 membres éminents représentent pour TPF ? Il y a plutôt 200 membres ou plutôt 10 membres ?
0  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/08/2021 à 9:27
Bonjour

On parlait il y a quelque temps de Perl 7 et y avait-il un avenir pour ce langage.
Quand un langage ne (sur)vit que par des coups médiatiques de la communauté au nom d'un pseudo-code de conduite, c'est que c'est mort !
Et pourtant quand on regarde en arrière dans les années 2000, Perl avait tout du langage de prédilection: enseigné dans les universités, langage des sciences et des linguistes.
Puis, il y a eu Perl 6...
Et maintenant ça...
Mon boss, américain de Caroline du Nord, était un ancien Perl Monk et lui-même ne garde que la she-bang line dans sa signature mais il convient que c'est mort pour Perl et il se tourne vers .net voir python, comme votre serviteur.
Non, c'est fini pour Perl, RIP

@++
0  0 
Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/08/2021 à 10:52
Ils ont raison de quitter la Fondation PERL, ils ne sont pas là pour être agressés par des lâches et couards.
RIP PERL en effet.
0  0 
Avatar de Arioch
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/08/2021 à 16:05
Citation Envoyé par djibril Voir le message
Toutes ces news sont certes tristes pour l'évolution du langage mais cela ne m'empêchera pas de continuer à utiliser ce formidable langage qui me comble régulièrement.
Perl est tous les jours, tous les mois en fin de vie mais toujours présent. Moi je dis que Perl a encore une longue vie qui l'attend .
Je me suis mis en autodidacte à la programmation en 2000 grâce à Perl 5.

Pour le boulot, j'ai craché plus d'une centaine de programmes en Perl jusque 2017.

Pour mes besoins personnels, j'ai passé 3 années à concevoir un jeu en Perl. C'était entre 2003 et 2005. Fort d'environ 47.000 lignes de codes, le jeu existe encore de nos jours.

Depuis 2017, pour les besoins du boulot je me suis mis à Python 3.

Il y a quelques années, on m'aurait demandé quel langage j'aurais voulu pour remplacer Perl 5, j'aurais répondu : aucun. Je me sentais super à l'aise avec Perl.

Maintenant, avec quelques années de devs Python derrière moi, c'est tout autre chose.

Je préfère Python, largement. D'ailleurs, depuis que je me suis mis au Python, je programme en full objet alors que la méthodologie objet, je n'ai jamais rien compris avec Perl 5 où je restais en procédural.

Même pour mon jeu... A présent, je commence de ci de là à glisser des briques de codes en Python pour remplacer du Perl.

J'ai quelques reproches à formuler au sujet de Python mais néanmoins, je le trouve bien plus lisible que le Perl. Les sigils en Perl finissent vite par rendre le code illisible, surtout quand ce n'est pas notre code qu'on regarde.

Au boulot, certains de mes programmes Perl "historiques" sont encore utilisés mais on a tendance à tous les passer un par un en Python.

Malgré tout, j'ai les boules de voir Perl5 décliner. C'est grâce à lui que j'ai fait mes armes.
0  0 
Avatar de djibril
Responsable Perl et Outils https://www.developpez.com
Le 26/08/2021 à 20:01
De toute façon, chaque programmeur doit être capable de programmer dans le langage le plus adapté pour la tâche et dans lequel il est à l'aise.
En ce qui concerne l'écriture Perl, c'est à chacun d'évoluer dans sa façon de rédiger. On peut très bien écrire de façon procédurale ou en objet proprement avec Perl. Par facilité et feignantise, on va au plus vite en oubliant la maintenance ou la relecture. C'est un peu comme commenter ses programmes. On ne voit jamais l'intérêt au début jusqu'au jour où ! Donc, il faut utiliser les bonnes pratiques et c'est utile dans tous les langages.
Heureusement qu'il y a de l'objet, sinon, nous n'aurions pas les milliers de modules gratuits à disposition . Maintenant Perl donne le choix. Si on a besoin de concevoir des scripts poubelles, pas besoin de 50000 lignes de codes. Si on développe des programmes, de gros projets, on réfléchit plus dans la conception.

Python a grandement évolué rapidement car il y a également une grosse communauté qui s'est emparé du langage et forcement, plus il y a du monde, plus il est utilisé. Chacun doit trouver son bonheur en fonction de ses besoins voire être capable de combiner divers langages en fonction des projets. Exemple mélanger du PHP, Perl, JAVA, Cobol, Progress, C, python... dans le même projet et quand c'est bien rédigé, c'est parfait !
0  0